Chers amis Judoka,

Cette période est très difficile pour chacune et chacun d’entre nous. Notre priorité à tous est de rester en bonne santé pour revenir sur les tatamis encore plus forts. Le confinement auquel nous sommes tous astreints nous conduit à modifier nos modes de vie.

A commencer par vivre éloignés des dojos !

Les facultés d’adaptation et de réaction ne sont pas les moindres des qualités du Judoka. C’est dans l’ADN de nos disciplines.

Pour ce qui concerne le territoire Breton, l’équipe des permanents (personnels administratifs et techniques) s’est mise en ordre de marche sans délai.

Le choix a été fait de prendre attache avec l’ensemble de nos professeurs de clubs afin de passer un temps à échanger, chose que la frénésie des années sportives traditionnelles permet trop peu. Ces appels téléphoniques sont l’occasion d’envisager les situations diverses et variées que rencontrent les clubs dans ce contexte si particulier mais aussi, plus généralement de recueillir les suggestions, parfois les griefs que n’hésitent pas à faire les enseignants du Judo, qu’ils soient professionnels ou non.

Au moment d’écrire ces lignes, une quarantaine de professeurs a déjà été joint et a fait des retours extrêmement constructifs. Outre le fait d’apprécier assez unanimement la démarche, les échanges sont nombreux sur des thèmes sociaux, de formation, de communication, de développement et bien sûr sportifs. Des questions nombreuses sont posées et si possible, les réponses sont apportées. En tous cas, les questions nécessitant de se renseigner pour apporter une solution fiable, trouveront réponse rapidement et les techniciens reviendront vers leurs auteurs.

Cette démarche territoriale est faite bien évidemment en lien étroit avec nos 4 comités départementaux par l’intermédiaire de leurs présidents respectifs. Un point est fait avec eux très régulièrement. Forts de cet état des lieux, ils pourront envisager des échanges avec les présidents de clubs.

On ne manquera pas de revenir vers vous régulièrement afin de faire le point sur différents sujets tous étroitement liés à l’évolution de la situation sanitaire.

J’ai une pensée toute particulière pour nos Judoka(tes) soignants qui avec leurs collègues, mettent toute leur énergie au service de tous. Afin de les soulager, je vous demande donc le plus strict respect des principes édictés par l’Etat pour éviter la propagation de ce virus.

Prenez bien soin de vous et de vos proches !

Jérôme LIOT, Président de la Ligue de Bretagne