Le championnat de France parajudo rassemblait les judokas en situation de handicap visuel et/ou auditif. Une belle délégation de la ligue de Bretagne y était, accompagnée par Kilian Collet, parmi la cinquantaine d’engagés. Ce championnat se déroulait parallèlement au championnat véterans.

Youn Balcou (Dojo Côte de Granit), régulièrement engagé avec le groupe France Jeunes Parajudo pour les stages ou compétitions internationales s’est imposé en -60kg sur cette phase nationale. Il enchainera avec le championnat d’Europe et, on espère pour lui, le championnat du monde.
Son frère, Dorian Balcou (Dojo Côte de Granit), l’a imité en -81kg. Sans opposant dans sa catégorie, il a pu prendre de l’expérience avec les -90kg et a eu la chance de rencontrer Hélios Latchoumanaya, médaillé paralympique à Tokyo.
En -100kg, l’éternel Gérald Rollo (A. Frébault), médaillé paralympique à Atlanta et Sydney (5 paralympiades, record masculin) est allé chercher une nouvelle médaille et décroche le bronze en -100kg malgré un blessure aux côtes qui l’empêche de terminer sa compétition.
En +100kg, Jason Grandry (Dojo de Cornouaille) mis à l’honneur sur l’affiche du championnat, termine 2ème. Il marque cependant des points précieux dans la course aux sélections internationales puisqu’il est le J1 (non voyant) le mieux classé de sa catégorie.

A noter la participation de Pascal Pronost (A. Frébault) qui a tenu à participer pour montrer l’exemple du haut de ses 66 ans. Un bel exemple de longévité pour tous !