Après des mois de préparation, et une première édition reportée en raison des conditions sanitaires, le Championnat de France 1ère Division par équipes de clubs se déroulera bien en 2020 à la Brest Aréna.

En ce mercredi 2 septembre, une conférence de presse exceptionnelle a réuni à la Fabrik :

  • Jean-Luc Rougé, Président de la Fédération Française de Judo et Secrétaire Général de la Fédération Internationale de Judo
  • François Culliandre, Maire de Brest
  • Jérôme Liot, Président de la Ligue Bretagne de Judo
  • David Saliou, Directeur de la Brest Aréna
  • Maël Allée, Président du Comité du Finistère
  • Patrick Appéré, adjoint au maire de Brest à la politique sportive
  • Jean-Claude Senaud, Directeur Technique National

Ce moment d’information était l’occasion de lancer la saison 2020/2021 des événements sportifs à l’Aréna (hors BBH) mais aussi le 1er championnat « post-confinement » de Judo. D’ailleurs la saison internationale de judo commencera après Brest.

Malgré l’annulation à J-5 en mars, le choix de reporter fut l’unanimité. Grâce aux échanges constants entre l’Aréna, la Ligue de Bretagne et la Fédération Française de Judo, la date de report fut rapidement trouvée. David Saliou salue la coopération avec l’équipe de l’Aréna et le Judo. De son côté Jean-Luc Rougé remercie la Ville de Brest pour sa confiance et n’a aucun doute quand aux capacités de la Ligue de Bretagne et du Comité du Finistère dans la réalisation de cet événement de portée nationale.De son côté, François Culliandre est ravi d’accueillir ce championnat et que la reprise se fasse à Brest. Il remercie le judo de venir à Brest.

Les personnalités présentes ont pu rassurer sur la faisabilité du Championnat malgré les contraintes sanitaires. Certaines mesures obligatoires sont imposées par le protocole de l’Aréna, et approuvé par la sous-préfecture, notamment en ce qui concerne la circulation du public. Pour tous, le port du masque devient une habitude, habitude qu’il faudra conserver le temps du championnat.

Côté sportif,  Jean-Claude Senaud précise les quelques mesures inédites qui s’appliqueront :

  • une compétition sur 3 surfaces
  • une tribune athlète dédiée afin de minimiser les flux entre public et sportif
  • une rencontre clôturée dès 3 combats gagnés
  • un « zonage » des équipes dès la salle d’échauffement
  • une désinfection des tatamis entre chaque tour

Nul doute que le plateau sportif sera exceptionnel. Les athlètes sont privés de compétition depuis déjà 6 mois et auront à cœur de performer tant pour leur club que dans la perspective de la préparation des Jeux Olympiques. Sur le week-end, ce sont 700 sportives et sportifs qui vont s’affronter. Cinq clubs bretons seront présents : AJ 22, CPB Rennes, JC 56, Seibukan, Passion Judo 35.

 

Enfin, concernant la billetterie, la jauge s’en trouve fortement amoindrie en raison de la distanciation nécessaire. Le nombre de places disponibles sera de 3000 contre 3700 en mars.

Pour rappel, les clubs avaient répondu présents en mars puisque le samedi était à guichets fermés. D’ailleurs la plupart des clubs ont confirmé leur présence pour ce mois d’octobre.

Attention donc car le nombre de places encore disponibles pour le samedi est limité.

Dans ce contexte sanitaire particulier, Jérôme Liot informe que la numérotation a été privilégiée pour faciliter le suivi et l’identification des spectateurs. Les demandes ont été traitées par ordre d’arrivée, ce qui expliquera le placement dédié dans l’Aréna.

Le bon de commande « groupe » est toujours disponible ici :