Ce mercredi 02 mai, la Direction Régionale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale (DRJSCS) Bretagne recevait les OTD Bretons (les 4 Comités Départementaux et la Ligue de Bretagne de Judo) ainsi que la Direction Technique Nationale pour la signature de la convention ETR*.

L’objectif de la table ronde de ce mercredi : présenter le projet sportif territorial de la prochaine olympiade 2017-2021 et signer la convention d’ETR pour l’Olympiade 2017-2021 entre la Direction Régionale Jeunesse et Sport et Cohésion Sociale avec la Ligue de Bretagne de Judo et les Comités Départementaux bretons.

A cette occasion, les OTD bretons via le Président de la Ligue et les Présidents de comités départementaux se sont engagés à mener à la fois la politique fédérale et les objectifs partagés avec l’Etat via le coordonnateur d’E.T.R désigné par le DTN.

A noter le déplacement du DTN de la FFJDA, Jean-Claude SENAUD et d’un de ses adjoints, Max BRESOLIN, afin d’apporter la caution fédérale à cet engagement réciproque. De son côté, l’Etat était représenté par le Directeur Régional, Yannick BARILLET, délégué du Préfet, le responsable du Pôle Sport, Patrice FOUREL, et Thierry BOULONNOIS, CAS en charge du suivi des CTS.

Une prolongation de ces échanges se déroulera lors de l’Assemblée Générale de la Ligue qui se tiendra ce vendredi à Lorient à partir de 19h, avec la présence de Monsieur FOUREL

De gauche à droite sur la photo : Jean Claude SENAUD (DTN FFJDA) , Patrice FOUREL (Responsable Pôle Sport DRJSCS), Thierry GUILMOTO (CD Judo 35), Yannick BARILLET (Directeur régional JSCS ), Jérôme LIOT (Ligue de Bretagne) Alain LE GUELLEC (CD Judo 56), Thierry BOULONNOIS (DRJSCS) Max BRESOLIN (DTN adjoint – FFJDA), Louis LE BERRE (CD Judo 29), Laurent COMMANAY (CTR Judo)

 

*Les textes : « Afin de contribuer à la déclinaison opérationnelle du projet fédéral et à son adéquation avec les objectifs ministériels, les associations peuvent prétendre à l’accompagnement financier et humain de l’Etat, via les conventions d’objectifs, contractualisées entre les fédérations sportives et le ministère chargé des sports d’une part, et l’appui  de conseillers techniques sportifs (convention cadres) exerçant leurs missions  auprès des dites fédérations d’autre part. Ces conventions fixent, au sein de chaque projet fédéral, les objectifs sur lesquels l’Etat choisit de mobiliser les moyens qu’il apporte aux fédérations au regard de leur contribution aux priorités ministérielles.

La déclinaison territoriale de ce partenariat s’appuie sur les projets de développement (définis pour chaque olympiade) portés par les ligues ou comités régionaux et qui associent les comités départementaux et les clubs contributeurs.Un avenant annuel à la convention pluriannuelle précisera les évolutions à apporter aux actions engagées à partir du bilan réalisé et des indicateurs de résultats. Il permettra également d’actualiser la composition et les missions des membres de l’ETR et de définir les moyens de fonctionnement »